La planification de votre mandat de protection n’est pas tâche facile. En qui ai-je suffisamment confiance pour prendre toutes les décisions pour ma gestion financière et mes soins médicaux. Encore une fois, il ne faut pas céder à la tentation des formulaires devant témoins que vous trouverez sur le Web.

Ces formules toutes faites ne vous conseillent pas quant aux avantages d’une procuration, de la vérification annuelle de vos mandataires (reddition de compte), de la protection de votre conjoint(e) et de vos enfants, car il y a eux aussi à protéger.

Combien de fois avons nous entendu : «Les membres de ma famille prendront les décisions nécessaires». Il n’existe aucun automatisme, que vous soyez marié, uni civilement, que vous ayez des enfants. Pour se protéger il faut planifier. Vous avez des enfants en bas âge. Qui s’occupera d’eux avant votre inaptitude? Attention à la pensé magique, rien n’est automatique là non plus.

De plus, des clauses devenues maintenant essentielles sur les soins médicaux peuvent être inscrites dans votre document. Par exemple, éviter l’acharnement thérapeutique, le maintien en vie de façon artificielle, les soins palliatifs, etc.

Ce sont toutes des questions qui nécessitent des conseils juridiques précis et sur mesure à votre situation.

Pour votre bénéfice, faites affaire avec un notaire.